Commerce équitable

/Commerce équitable
Commerce équitable2017-11-22T17:44:40+00:00

Belvas s’engage à un COMMERCE ÉQUITABLE QUI VA AU-DELÀ DES STANDARDS !

Bien sûr, nous sommes labelisés FAIRTRADE !
Le commerce équitable permet, de manière organisée et contrôlée, d’améliorer le niveau de vie des petits producteurs en offrant un juste prix pour leur production. Ce prix prend en compte les besoins des producteurs afin qu’ils puissent tirer des bénéfices de leur vente.
Le label Fairtrade garantit aux consommateurs que les produits mis en vente sont bien issus du commerce équitable.

Mais, de plus, notre cacao est ENTIÈREMENT TRAÇABLE jusque nos coopératives: Acopagro, Norandino, Oro Verde au Pérou et Conacado à Saint-Domingue.

Visitez nos partenaires:  pour le cacao ici, pour la noix de coco ici, pour le café ici

Certains de nos emballages sont également produits de manière équitable à Madagascar.

Et nous soutenons l’évolution du cahier de charges toujours plus en faveur des planteurs. Pas d’accord avec les labels qui visent un abaissement des critères.

Nos équipes sont en contact régulier avec les plantations et nous organisons des échanges de ressources humaines (formation de chocolat dans le nord).

Le logo Belvas, stylisé par deux mains serrées, est représentatif de cette coopération entre le Nord et le Sud.
Il représente en même temps la fève de cacao et notre travail artisanal « fait main » et résume ainsi la mission de Belvas :
Le cacao pur pour des chocolats vrais.

Garanties et objectifs clés des standards Fairtrade pour les organisations de producteurs de cacao

Un prix minimum garanti d’achat de 2 000 dollars la tonne de fèves de cacao certifiées (ou le prix du marché si celui-ci est supérieur). Pour les fèves de cacao qui sont aussi certifiées agriculture biologique, le prix minimum est de 2 300 dollars la tonne.

Une prime de développement fixée à 200 dollars par tonne destinée aux investissements communautaires, productifs et environnementaux. Quelque soit le niveau des prix du marché, la prime est toujours payée en plus. Un préfinancement possible à hauteur de 60% du prix d’achat des fèves.

Des partenariats commerciaux justes et de longue durée.

Des standards environnementaux encourageant une pratique raisonnée de l’agriculture basée sur une utilisation minimale et prudente des intrants chimiques, l’interdiction des produits les plus dangereux, une gestion propre et sécurisée des déchets, une bonne gestion de l’eau, un maintien de la fertilité des sols, une interdiction de l’usage d’organismes génétiquement modifiés.

L’interdiction du travail forcé et du travail des enfants.
Les audits permettent de détecter les cas de travail des enfants, pouvant conduire à la suspension de l’organisation de producteurs. Celle-ci a l’obligation de prendre des mesures correctives. Les mesures correctives permettent au système Fairtrade de soutenir les producteurs pour faire face à ce fléau sans les exclure du système. Une exclusion ne résoudrait pas le problème du travail des enfants mais, bien au contraire, l’aggraverait en dégradant les conditions de vie des familles concernées. Cependant, si malgré les actions correctives, les auditeurs observent encore des cas de travail des enfants, l’organisation risque de perdre le certification Fairtrade.

Accompagnement sur le terrain en partenariat avec les réseaux de producteurs

Des chargés d’appui sur le terrain forment les producteurs à la bonne compréhension et application des standards, leur permettant de partager les bonnes pratiques techniques et organisationnelles. Les réseaux de producteurs, qui cogèrent le système Fairtrade, soutiennent également les producteurs sur le terrain en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Portant la voix de près de 1,5 million de producteurs, ces réseaux développent des partenariats stratégiques avec des institutions financières et avec des programmes régionaux d’assistance technique.